Lu au cinéma - Les Éditions du désir

Longtemps éclipsé dans l’historiographie au profit de la Nouvelle Vague, le cinéma français d’après-guerre dit «de la Qualité française»plaçait au cœur de ses préoccupations la question de l’adaptation : Le Rouge et le Noir de Stendhal, Le Diable au corps de Radiguet ou le Journal d’un curé de campagne de Bernanos se voient notamment transposés à l’écran, pendant que des écrivains, à l’instar de Gide ou de Malraux, se prennent d’intérêt pour le septième art. Un volume dirigé par A. Boillat et G. Philippe propose de revenir sur cette production et sur la question de L’Adaptation. Des livres aux scénarios (Les Impressions nouvelles). Fabula vous invite à lire un extrait de l’introduction de l’ouvrage . On pourra également se reporter à l’ouvrage récemment publié par J. Cléder avec L. Jullier, Analyser une adaptation. Du texte à l’écran (Flammarion), ou revenir vers la notice donné naguère par le même J. Cléder à l’Atelier de théorie littéraire , ou encore lire le compte rendu proposé dans Acta fabula par J.-L. Jeannelle de l’essai de Kamilla Elliott, Rethinking the Novel/Film Debate , (Cambridge U.P.).

Lire l'article sur son site