Historien d’art suisse, élève de Burckhardt, Heinrich Wölfflin (1864-1945) fut le titulaire de la première chaire d’histoire de l’art. Il fut aussi le premier à défendre l’idée selon laquelle on peut définir un style en analysant la forme. Deux de ses ouvrages majeurs sont aujourd’hui réédités : ses Principes fondamentaux d’histoire de l’art (1915), qui traitent du « Problème de l’évolution du style dans l’art moderne », dans la traduction de Claire et Marcel Raymond (Pockett Agora). Et Renaissance et baroque , dans une trad. de Guy Ballangé, et présenté par Bernard Teyssèdre et Guillaume Monsaingeon (éd. Parenthèses), tentative alors inédite de décrire le baroque non comme une dégénérescence du classicisme mais comme une esthétique propre.

Lire l'article sur son site