Inaugurée par D. Sangsue avec Fantômes, esprits et autres morts-vivants (Corti, 2011), la pneumatologie littéraire est cette discipline qui s’attache aux fantômes dans la littérature. D. Sangsue livre le résultat de ses dernières enquêtes dans Vampires, fantômes et apparitions. Nouveaux essais de pneumatologie littéraire (Hermann) : vampires des nouvelles et mélodrames de Polidori, Byron, Nodier et Dumas, spectres des romans de Balzac, Flaubert et Jules Verne, fantômes de la poésie de Baudelaire et Verlaine… La parution est accompagnée par Journal d’un amateur de fantômes (La Baconnière), tenu pendant sept ans, et qui consigne des histoires de revenants, vécues ou rapportées, et des réflexions à propos de livres, d’articles, d’expositions, de films et d’émissions qui traitent ce sujet, en dessinant aussi « le portrait d’un intellectuel du XXIe siècle qui voit son univers familier disparaître et qui, sensible aux apparitions et aux signes du passé, est à la recherche de ce «secret» qui «nous pousse sans cesse à ouvrir des livres» (P. Quignard). » Signalons encore le volume collectif Voir des fantômes (Kimé), qui réunit une trentaine de contributions sur la vision fantomatique dans les cultures occidentales, de la scène grecque aux écrans contemporains.

Lire l'article sur son site