Un long XIXe siècle - Les Éditions du désir

Le XIXe siècle a la vie longue. La livraison d’avril de notre revue des parutions Acta fabula en donne une nouvelle illustration : L. Pinguet y rend compte de l’essai d’Antoine Compagnon, Les Chiffonniers de Paris (Gallimard), sous l’intitulé Le démon de la théorie et le diable chiffonnier . M. de La Chevasnerie se rend sur le pré pour Le Duel introuvable de Uri Eisenzweig, (Presses Universitaires de Vincennes), dont elle propose une lecture sous le titre  » Mais le duel n’est qu’une cérémonie « . Dans De censura librorum : quand l’Église condamnait les classiques du xix e s. , A. Verret lit pour nous La littérature française au xix e siècle mise à l’Index. Les procédures de J.-B. Amadieu (Cerf). M. Meunier met en regard Littérature & écologie. Lire le XIX e siècle pour repenser le monde contemporain , dans une note en marge de l’essai de B. Guest, Révolutions dans le cosmos. Essais de libération géographique: Humboldt, Thoreau, Reclus (Classiques Garnier). Laure Lévêque s’attache à Deux hommes de goût : Stendhal et Winckelmann , de C. Mariette et C. Massol. Ce long XIXe siècle embrasse une partie du XXe, comme en témoigne une récente livraison de Genesis : «Après le texte. De la réécriture après publication» , sous la direction de Rudolf Mahrer (P.U. Paris-Sorbonne), dont rend compte N. Naccach dans Du(d’)après comme point de départ , ou encore l’essai de M. Murat , Le RomanesquedesLettres (Corti), dont V. Laisney propose la recension : Explorerleromanesque. Illustr. : Un chiffonnier parisien, avenue des Gobelins, en 1899. Photo Eugène Atget.

Lire l'article sur son site